Copyright © 2010 Site officiel de Jacques Cassabois. Tous droits réservés

Site créé par Judith DELVINCOURT et administré par Martine POGNANT

 Contact  - Plan du site

Maj le 21/02/2021

Sindbad le marin

Il suffit d'énoncer un principe général, pour qu'aussitôt les exceptions affluent. Le conte n'échappe pas à cette règle et je pose alors une question aux enfants.

- N'y a-t-il pas un voyage qui ne ressemble pas aux autres ?

La question est difficile, elle ne contient pas la réponse. Il en faut de temps en temps. Les enfants se regardent, dubitatifs. Je précise, alors :

- Cherchez du côté des épreuves subies par Sindbad.  

Toujours pas de réactions. Les enfants réfléchissent. Je les aide.

- Pensez au premier voyage. Après avoir nagé pendant des heures, Sindbad parvient sur une île. Que s'y passe-t-il ?

Je leur mets le nez sur le mystère. Normal, on passe dessus sans le voir. Les yeux s'allument aussitôt.

- Ah oui ! La jument du roi Mirhage est fécondée par un cheval marin.

Page 2 sur 5

« L’île, à laquelle on ne parvient qu’à l’issue d’une navigation ou d’un vol, est par excellence le symbole d’un centre spirituel, et plus précisément du centre spirituel primordial. »

Dictionnaire des symboles (île)

04 Sindbad profil.jpgLes voyages sont tous construits sur le même schéma narratif.

1/ Sindbad prend la mer. La navigation se déroule sans encombre, lorsqu’un événement l’interrompt : escale de ravitaillement, tempête, attaque de pirates, courant irrésistible… Ces incidents de parcours, pour dramatiques qu’ils soient, ne sont pas les catastrophes majeures destinées à faire trembler le héros sur ses bases. Ils constituent une simple marche d’approche qui permet de couper Sindbad de ses compagnons, afin qu’il se retrouve seul, face à l’obstacle. Dans certains voyages, l’isolement est brutal, dans d’autres il se fait par des rebondissements successifs.

2/ L’affrontement à toujours lieu dans une île, lieu clos, pareil à un ring ou à un stade, un lieu de lutte, de compétition. Celui qui aborde cette île est donc confronté à une épreuve taillée sur mesure pour lui. Elle s’en prend à son énergie vitale, capable de « faire voler en éclats son parement de briques », comme dit l’Épopée de Gilgamesh, et il doit lui faire face avec ses propres ressources. Il ne peut donc en sortir que régénéré ou anéanti.

3/ Le combat terminé, Sindbad atteint une seconde île où il est accueilli, intégré et honoré. C’est là qu’il reçoit le prix de ses efforts.

4/ Enfin, la nostalgie le saisit et il regagne son pays.

Le retour à Bagdad est aussi paisible que l’aller a été mouvementé, sauf pour le septième voyage dont la structure est inversée. Je l’évoquerai plus loin.

Une seconde rafale fracassa le grand mât p.108

ill.de Gustave Doré

Pages… 1 ~ 2 ~ 3 ~ 4 ~ 5

05 Naufrage.JPG 06 Etalon des mers.JPG

Ils criaient, tapaient sur des plateaux de cuivre p.31

ill. de Christophe Rouil

Ils me sortent la réponse tout de go. J'enchaîne :

- Est-ce que Sindbad est concerné personnellement, comme dans les voyages suivants ? Court-il un danger ?

- Ben non, justement.

Ils l'avaient remarqué. Alors, sans m'attarder davantage, on se met à parler saillie, fécondations, in vitro, in vivo et des conséquences habituelles de l'événement. Lesquelles ?

- Un poulain ! Un enfant !

- Oui, mais avant l'accouchement.

On entre dans le détail de la grossesse, l'œuf, la nidification, on évoque les mammifères, les oiseaux, et je poursuis :

- Alors, quelle étape du développement suit la fécondation, normalement ?

- Un œuf.

- Oui, c'est bien. Continuez, pensez à la suite.

- Maître, maître ! Ça y est, j'ai trouvé ! J'ai trouvé !

Dix doigts se lèvent, en tirant vers le plafond dix gamins, comme suspendus à la ligne d'un pêcheur invisible.

- Dans le deuxième voyage, maître, l'œuf du Roc !

Maître ! Ils m'ont déjà assimilé à leur instituteur… Et je les découvre aussi frémissants que je l'étais, quand, après une multitude de lectures, j'avais enfin découvert la fonction de cet œuf, habilement camouflé dans le récit par un narrateur génial. L'impression de tomber sur un diamant.

Ils sont près du but. Je ne les lâche pas.

- Oui, et alors quoi, l'œuf du Roc ?

07 Roc oeuf.jpg

Sindbad

Frôlé par les couteaux tranchants de ses griffes p.59

ill. Christophe Rouil

Et je les conduis de questions en réponses jusqu'au cœur de l'énigme, au moment où Sindbad comprend qu'il se trouve dans le nid du Roc, qu'il va donc être littéralement couvé en même temps que l'œuf, donnant par la même occasion un sens à la fécondation de la jument.

Au commencement du conte, Sindbad qui a accepté le défi de la partance, assiste donc à sa propre conception qui nous amène en toute logique, et lui avec nous, à l'étape suivante : l'œuf, la couvaison, la naissance.

Et j'insiste en récapitulant, car nous sommes en train de poser les fondations du conte.

Les enfants écoutent, regardent cette nouvelle histoire apparaître sous la surface du conte palimpseste.  Ils sont très à l'aise avec les symboles. Ils les manient avec facilité. En m'appuyant sur mon texte, je leur montre que ces sept voyages en mer nous font suivre Sindbad aux prises avec la reconstruction de sa vie, après destruction de la précédente symbolisée par l'héritage de ses parents qu'il a dilapidé en brûlant la chandelle par les deux bouts.

Après ses deux premiers voyages, Sindbad, poussin de Roc qui a brisé sa coquille, est prêt à… quitter son nid, et c'est le Roc qui l'emporte, attaché à ses serres, vers ses premiers combats d'homme nouveau-né.

Sindbad n'a pas largué les amarres en vain.

08 Roc dans les airs.jpg

Je perdis de vue mon île, l'océan, la terre elle-même p. 60

ill. de Nicole Baron

Les mille et une nuits - texte : JC - Nathan 1992